Hivernisation VR - Comment préparer son VR pour l'hiver en 6 étapes?

Au Québec, la saison de camping est courte! Dans les prochaines semaines, ce sera déjà le temps de penser à préparer votre VR pour l’hiver. Après l’article du printemps dernier sur les 8 étapes de la « déshivernation », voici la liste des choses à faire pour bien remiser votre caravane et lui faire passer l’hiver. Toutes ces étapes sont hyper importantes, parce que si vous oubliez quelque chose, ou si vous faites les choses à moitié, vous pourriez avoir de gros problèmes au printemps prochain.



ÉTAPE 1

Grand ménage de l’intérieur


Vous avez probablement bien entretenu l’intérieur de votre VR durant l’été, passé le balai, nettoyé les comptoirs et l’équipement de cuisson à chaque jour, la salle de bain chaque semaine. Mais avant le remisage pour l’hiver, il faut se mettre en mode de nettoyage « next level ». Ça veut dire, entre autres :


• Vider les armoires de tout ce qu’elles contiennent et les nettoyer à fond, surtout celles du garde-manger où la moindre petite miette de biscuit pourrait attirer la vermine.


• Laver les murs et les plafonds (vous avez sûrement écrasé un maringouin ici et là).


• Mettre le réfrigérateur à « off », bien le nettoyer et laisser la porte entrouverte pour qu’il reste aéré tout l’hiver. Sinon, ça sentira le « renfermé » et il pourrait se créer de la moisissure… Vous pouvez utiliser un linge ou une serviette pour empêcher que la porte ne se referme.



• Laver la salle de bain à fond en « stérilisant » les surfaces dans la mesure du possible (sans utiliser des produits trop forts qui pourraient abîmer les revêtements). N’oubliez pas les interstices et petits racoins qui pourraient se transformer en jardins de moisissures.


• Placer un produit absorbeur d’humidité comme le No Damp.


ÉTAPE 2

Vidange et nettoyage des réservoirs


Il est important de vider complètement vos trois réservoirs. Si vous ne l’avez pas fait lors de votre dernière sortie en camping, rendez-vous à la station de vidange de votre municipalité et purgez les réservoirs d’eaux grises et noires en prenant le temps de faire une douche extra longue avec le « tank flush ».


Ensuite, il faut vider entièrement le réservoir d’eau fraîche. Pour vous aider, si votre VR le permet, relevez le devant du VR pour que la gravité fasse son œuvre. Ouvrez la valve principale pour l’écoulement de l’eau. En principe, c’est de l’eau tout à fait propre, alors vous pouvez le faire chez vous, dans votre cour ou entrée d’auto.



ÉTAPE 3

Nettoyage et inspection de l’extérieur


C’est recommandé de faire un grand nettoyage extérieur de la roulotte sans oublier le toit, les extensions et les auvents. Chemin faisant, inspectez tous vos joints. Le froid, la neige et la glace feront travailler les matériaux : un joint plus ou moins étanche pourrait se transformer en plaie béante durant l’hiver. Je vous invite à visionner cette vidéo des Picouilles sur la route qui explique super bien comment refaire un joint. Profitez-en pour lubrifier tout ce qui peut l’être, des joints de caoutchouc aux mécanismes des extensions et des stabilisateurs.


On peut ici voir un joint parfait qui n'a pas craqué ou séché et un joint à refaire immédiatement.


Après le nettoyage, c’est le moment de remettre (si vous en avez) les housses protectrices des appareils (sortie du frigo, climatiseur ou thermopompe, etc.).


Et autre petit conseil pour le ventre de votre VR: s’il y a des orifices assez grands pour laisser passer un petit rongeur, bouchez-les! Vous pouvez utiliser une mousse isolante en cannette pour le faire. Il n’y a rien de pire que les dégâts d’une souris ou d’un écureuil. Ils font des trous, s’installent dans votre matelas, mâchouillent les tuyaux de plastique et les fils électriques et ça, c’est sans compter leurs petites crottes partout. Il existe quelques produits répulsifs sur le marché. Mais j’ai entendu dire que l’odeur des feuilles d’assouplissant peut être très efficace. Une solution vraiment pas compliquée ni dispendieuse. Il faut en mettre partout, sur le matelas, dans la salle de bain, les armoires, la banquette, etc. Sinon, il y a toujours la bonne vieille naphtaline ou les trappes. De notre côté, on a toujours fait ça et on n'a jamais eu de visite de rongeur, mais c'est peut-être juste une coïncidence.


ÉTAPE 4

« Transfusion » du système de plomberie


Ça, c’est l’étape la plus importante et celle qui demande le plus de démarches. Selon les modèles de roulottes, les façons de faire peuvent être un peu différentes. Je donne ici des consignes générales. Si vous hésitez ou ne comprenez pas tout à fait ce qu’il faut faire, référez-vous au manuel du fabricant de votre caravane. L’idée générale, c’est de vider toute l’eau du système de plomberie et de la remplacer par de l’antigel. Selon la taille de votre roulotte, le type d’équipements et la méthode que vous choisirez (voir au point 3), prévoyez entre 2 et 5 gallons de liquide. Ça ne coûte pas cher, alors il ne faut pas être pointilleux là-dessus.


1) Vider le chauffe-eau et mettre les valves en position d’hiver.


Si vous avez un modèle de chauffe-eau avec réservoir, il faut le vider. D’abord, appuyez sur la valve de sûreté pour enlever la pression dans le réservoir. À défaut de le faire, vous pourriez avoir une petite « explosion » au moment de dévisser le bouchon de vidange. Vous aurez d’ailleurs besoin d’une clé avec douille pour le faire (1 1/16 pouce pour les bouchons en acier et 7/8 pouce pour les bouchons en plastique). Laissez couler l’eau.



Votre chauffe-eau pourrait être installé avec un système à une, deux ou trois valves. Selon le cas, il faudra fermer toutes les valves d’entrée (eau fraîche) et de sortie (eau chaude) et d’actionner la valve identifiée comme le « by-pass ». C’est grâce à cette manœuvre que l’antigel que vous introduirez dans le système (point 3) n’envahira pas le chauffe-eau, ce qui pourrait l’endommager.



2) Purger l’eau résiduelle de l’ensemble du système


À l’étape 1, vous avez vidé votre réservoir d’eau fraîche, mais il en reste dans tous les tuyaux du système de plomberie. Actionnez donc la pompe et ouvrez tous les robinets, sans oublier ceux pour l’eau chaude, la chasse de la toilette et la douche extérieure.


Quand l’eau cesse de couler, fermez la pompe et les robinets. Ensuite, allez dehors et ouvrez les valves du « low point drain » pour vous assurer qu’il n’y a plus d’eau à nulle part.



À cette étape, vous pourriez utiliser un compresseur à air. En le branchant dans l’entrée d’eau de la ville, il évacuera toute l’humidité et les gouttelettes résiduelles dans le système. Assurez-vous d’ouvrir tous les robinets avant, même celui de la douche extérieure, et n’excédez pas 30 PSI. L’utilisation d’un compresseur à air n’est pas obligatoire et, selon moi, ça ne vaut pas la peine d’en acheter un juste pour ça. Mais si vous l’avez déjà, c’est un « petit plus » très efficace pour assécher la plomberie.


Selon le modèle de votre caravane, vous pourriez aussi devoir aller appuyer sur la valve anti-retour de l’entrée d’eau de la ville pour faire sortir l’eau prisonnière de cette petite section.


3) Effectuer la « transfusion » avec le liquide antigel


Ici, il y a deux écoles de pensée. On peut simplement vider le contenu de 4 à 5 gallons d’antigel dans le réservoir d’eau fraîche, remettre la pompe en marche, rouvrir tous les robinets de la caravane (il y aura de l’air au début) et attendre que le liquide rose coule partout. Toutefois, lorsque viendra le printemps, il sera plus long à éliminer l’odeur et le goût de l’antigel dans le réservoir. De plus, si vous optez pour cette façon de faire il faudra aller refermer la valve du réservoir sous le véhicule avant de le remplir d’antigel.



L’autre école de pensée est d’utiliser un tuyau auxiliaire et de le brancher directement dans une valve dédiée (votre fabricant l’aura identifié avec le terme « winterize » ou « winterization ». L’entrée d’eau fraîche doit bien sûr avoir été préalablement coupée. Une fois le tuyau bien installé, activez la pompe et ouvrez tous les robinets jusqu’à ce que le liquide rose apparaisse partout. N’oubliez pas la cuvette de la toilette et la douche extérieure. Pendant que vous êtes dehors, allez rouvrir les valves de « low point drain » et attendez que, là aussi, le liquide rose en ressorte. Avec cette façon de faire, vous aurez probablement besoin de moins de liquide antigel.



Il ne reste qu’une dernière chose à faire. Il faut verser de l’antigel dans les renvois, y compris celui de la douche. L’objectif, c’est de remplir les coudes (« P-traps »). Remettez les bouchons d’évier pour éviter l’évaporation. Et petit conseil : essuyez tous vos éviers, lavabos, cuvette et plancher de douche pour faire partir toute trace de liquide rose. Ce produit-là tache!


ÉTAPE 5

Ranger la batterie (ou les batteries)


Il vaut mieux ne pas laisser les batteries passer l’hiver dehors, qu’elles soient à l’acide, AGM ou au lithium (les lithiums pourraient survivre à l'hiver en étant débranché ou en utilisant le batterie disconnect, mais pour éviter le vol, je préfère les entreposer). Au besoin, photographiez leur installation pour vous rafraichir la mémoire au printemps prochain, débranchez tout et remisez-les dans votre garage, s’il est minimalement chauffé, ou dans la maison. Posez-les sur des blocs de bois (ne les laissez pas sur le plancher). Idéalement, c’est une bonne idée de les laisser branchées à un chargeur intelligent, parce qu’à la longue, elles finiront par se vider.



Retirez aussi les petites batteries dans les horloges, détecteurs et autres appareils. Ça ne sert à rien de les laisser « mourir » pendant l’hiver.


ÉTAPE 6

Remisage et protection


Il ne vous reste qu’à finaliser le remisage. Faites un dernier tour de la caravane, vérifiez les couvercles des ventilateurs et la solidité des housses et des calfeutrages. Assurez-vous que les bonbonnes de gaz propane sont bien fermées. Il est d’ailleurs recommandé de les remplir avant l’hiver pour éviter la formation de condensation à l’intérieur.


Placez la roulotte sur une surface en asphalte ou en ciment. Les sols en terre battue ou en gazon ne sont pas conseillés, car ils génèrent plus d’humidité, ce qui pourrait faire rouiller le châssis prématurément. Si vous n’avez pas le choix de l’entreposer sur ces surfaces, je recommande de mettre une toile imperméable en dessous pour couper l’humidité.


N’installez pas les stabilisateurs, surtout si vous avez stationné le véhicule sur le gazon ou de la pierre concassée : avec les phases de gel et de dégel, le sol pourrait se relever et mettre une pression sur la structure de la caravane.


Enfin, si vous possédez une housse spécifique, recouvrez la totalité de votre VR. Je recommande fortement d’utiliser une housse conçue pour ça. On en trouve pour la plupart des modèles entre 300$ et 600$ voici