top of page

La Vanlife au Saguenay–Lac-Saint-Jean – itinéraire complet sur 4 jours

Dernière mise à jour : 14 juin 2023

Visiter le Québec sans passer par le Saguenay–Lac-Saint-Jean serait un véritable sacrilège. Parfois, on doit faire plein de recherches pour trouver les plus beaux itinéraires à parcourir dans une région. Ici, c’est simple, la route est tracée, elle est belle et simple à suivre. On arrive d’un côté du lac et on fait le tour. On avait déjà tenté l’expérience de faire le tour du lac St-Jean en longeant la route 169. On s’était arrêté à quelques reprises au bord de l’eau pour profiter de la vue, on a mangé dans quelques bons restos et visité quelques villages.



Cette fois, on avait envie de sortir un peu du circuit que tout le monde emprunte. Aller à la rencontre des gens et en apprendre plus sur la culture du royaume du Saguenay–Lac-Saint-Jean.


Le roadtrip a débuté à Chambord en arrivant par la 155. Elle se termine directement au bord du lac pour rejoindre la route 169, celle qui fait le tour du lac. Dès qu’on le voit apparaître à l’horizon, on est frappé par l’immensité du Lac. C’est à perte de vue, on n’arrive à peine à distinguer la silhouette du paysage de l’autre côté tellement c’est loin!


Notre premier arrêt était bien choisi, on voulait commencer par le début de l’histoire de la région. On est allé visiter le Musée Ilnu de Mashteuiatsh. Bien avant l’arrivée des Européens, ils occupaient le territoire au bord du Pekuakami (Nom donné au lac Saint-Jean, signifie lac plat, lac peu profond en Ilnu). C’était un lieu de rassemblement unique pour échanger et partager autant d’un point de vue social, culturel que commerciale. Au musée, on retrouve une grande exposition permanente interactive et très moderne qui nous permet de nous immerger dans la culture et l’on se laisse raconter l’histoire de ce peuple. Au moment de notre passage, il y avait également une exposition sur l’ours, un symbole important pour les Ilnu de Mashteuiatsh. Il y a des œuvres magnifiques créées par des membres de la communauté et l’on y retrouve des artéfacts qu’ils ont récupérés lors des fouilles archéologiques qu’ils pratiquent sur le territoire.



On a ensuite poursuivi notre route autour du lac en direction de Saint-Félicien pour un bon souper à la Chouape. Une des premières microbrasseries au Québec! Pour vous dire à quel point le resto est populaire, on était un jour de semaine et c’était plein à rebord! Il y avait une belle ambiance de fête et les longues tables permettent à tout le monde d’être envahi par l’effervescence de l’endroit. La serveuse nous a recommandé quelques bières selon nos goûts et on a grandement apprécié le menu qui est constitué majoritairement des produits locaux. Le pain de Moisson d’or, le fromage Perron, le confit d’oignon Bock, le porc effiloché de la ferme Villoise et plus encore.



Il y a deux emplacements ‘’secrets’’ au Camping Saint-Prime, on ne les voit pas sur leur site web ni sur la carte des emplacements. Le 38 et le 39 vous permettent de passer la nuit directement au bord de l’eau avec votre propre plage. Si vous préférez, vous pouvez également vous installer dans les emplacements avec services dans le camping avec l’accès au bloc sanitaire.



Le lendemain, on partait à la découverte du Parc régional des Grandes-Rivières. Le parc est divisé en plusieurs parties qui constituent environ 100km2 de territoire à explorer. Ça vaut vraiment la peine de quitter la route 169 et d’explorer les belles rivières qui alimentent le lac-St-Jean. On a débuté notre journée au Site touristique de la Chute à l’Ours. Un parc de plein air avec camping et chalets directement au bord de la section de la rivière Ashuapmushuan qui est à mi-chemin entre des rapides et une chute. Il y a énormément de courant et de gros rochers, tellement qu’il est impossible d’y faire du rafting. Le point de vue est très impressionnant, on peut même entendre le bruit de la chute un peu partout sur le camping. On est allé explorer le sentier l’Arboretum riverain de 2,7km. On y retrouve plus d’un kilomètre de passerelles qui nous transporte à travers plusieurs écosystèmes différents. Le genre de randonnée où il est difficile de faire deux pas sans s’arrêter pour admirer la nature qui nous entoure.



Un roadtrip au Lac ne serait pas complet sans goûter aux fameux bleuets sauvages qui font la renommée de la région. Comme nous n’étions clairement pas dans la saison des récoltes (mi-août à la mi-septembre), on s’est plutôt dirigé aux toutes nouvelles installations de Délices du Lac-Saint-Jean. En plus d’une boutique où l’on peut déguster et se procurer leurs délicieux produits, on peut également en apprendre beaucoup sur la culture du bleuet sauvage. On a été étonné d’apprendre que le grand feu qui a dévasté le Lac St-Jean dans les années 1800 est à l’origine de l’émergence du petit fruit bleu qu’on aime tant. En brûlant les forêts, ç’a laissé tout l’espace pour que les racines des bleuets sauvages prennent le dessus. La visite est autant passionnante que délicieuse!



On a terminé la journée et campé dans le secteur l’Énergie du Parc régional des Grandes-Rivières à Girardville. Les emplacements pour camper sont disponibles sur le site Go-Van.club. Le plus gros attrait de l’endroit, c’est les petites îles au milieu de la rivière Mistassini. Les sentiers aménagés et les ponts suspendus nous mènent au barrage de la Centrale de la Onzième Chute. C’est vraiment un endroit magnifique à découvrir!



La réputation du Parc national de la Pointe-Taillon n’est plus à faire. C’est ma sœur qui m’avait fortement recommandé d’aller y camper pour profiter des belles plages. Finalement, on a opté pour découvrir le parc à vélos. Une portion de la Véloroute des bleuets passe directement dans le parc. Une route dont on rêve de parcourir en entier un jour, mais aujourd’hui on s’est contenté de la portion du parc qui longe le lac St-Jean bordé par la forêt. Le plus beau dans tout ça, c’est qu’on peut s’arrêter en tout temps pour relaxer sur une plage. Au total, c’est plus de 45km de pistes qui sont accessibles à vélo dans le parc.



Lorsque la Quebec Development a mis en place des barrages sur les rivières Petites et Grandes décharges qui sont les émissaires du lac St-Jean, le niveau de l’eau a monté par endroits. C’est le cas près de St-Gédéon, dont les terres autrefois agricoles ont été plongées sous l’eau. Le paysage a beaucoup changé et ç’a contribué à mettre en valeur des petites îles qui trônent au bord du lac dans ce coin. C’est l’endroit idéal pour partir explorer en kayak. Guidé par Théo d’Équinox Aventure, on est parti à la découverte des iles et c’était vraiment agréable. Il faut avouer qu’en plus du décor à couper le souffle, la météo était parfaite pour l’occasion. On est débarqué sur quelques iles et pour les amateurs de camping, il est même possible de passer la nuit en tente sur des emplacements aménagés par la SEPAQ.



Question de compléter notre itinéraire en force, on s’est rendu à Desbiens pour passer la nuit au Parc Octopus. En plus du camping d’une trentaine d’emplacements avec services, ils offrent de l’hébergement en chambre à l’intérieur de maisons. Le site est tout neuf et l’attraction principale, c’est l’immense jeu gonflable sur l’eau. Il s’agit d’un des 3 plus grands jeux aquatiques du genre au Canada! Si vous avez toujours rêvé de participer au jeu télévisé Wipeout, c’est votre chance! Assurez-vous de réserver à l’avance sur le site web, car c’est très populaire et la capacité de 140 personnes est rapidement atteinte lors des belles journées.



La seule chose qui ne se planifie pas dans un roadtrip, ce sont les belles rencontres qu’on a l’occasion de faire sur la route. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est probablement la région la plus accueillante du Québec (ne le dites pas aux autres régions). Est-ce l’accent des habitants du Royaume qui les rend aussi sympathiques? Je l’ignore, mais je vous assure que vous allez vous sentir comme chez vous partout au lac St-Jean. Ici, on dirait que tout le monde se connait et après quelques jours dans le coin, on a l’impression de connaitre tout le monde et de faire partie de la famille.

En collaboration avec Destination Lac Saint-Jean

2 010 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page