Déshivernisation et entretien de votre VR - 8 étapes à faire au printemps!

Dernière mise à jour : avr. 11



Le printemps se montre le bout du nez et, cette année, on est chanceux, on a des records de température. La neige a fondu, les toits de nos VR sont dégagés et secs. C’est le temps de s’en occuper!




1. Un premier lavage – inspection de l’extérieur


Lorsque le temps sera beau et au-dessus de 10 ou 15 degrés, faites un premier lavage extérieur avec un bon savon. Il y a plusieurs produits sur le marché comme ceux de Dicor ou Bio-Kleen qui incorporent des éléments protecteurs pour la peinture du VR. Avant de laver, vous pouvez faire une première inspection des joints pour éviter d'envoyer de l'eau en abondance sur des joints craquées ou trop sec. Faites attention si vous utilisez une machine à pression, l'idéal est de laver avec peu de pression pour éviter d'endommager les autocollants et le fini de votre VR. L'application d'une bonne cire va venir protéger votre VR et faciliter les nettoyages au cours de la saison. Ensuite, faites une inspection attentive. N’oubliez pas le toit. Attardez-vous sur :


  • Tous les joints de silicone, autour des fenêtres, des portes, des accessoires installés sur votre VR comme les sorties des ventilateurs, le module d’air conditionné, les antennes, etc. Si vous observez des craquelures, ou s’ils vous semblent très secs, il faut les refaire. Et n’oubliez pas, pour les joints du toit, ça prend le Dicor , beaucoup plus adhérent, et autonivelant.


  • De façon particulière, vérifiez le cadre des fenêtres. Sur certains modèles, il y a des petites fentes pour permettre l’écoulement de l’eau lorsqu’il pleut. Prenez une tige mince, comme un bâton de brochette en bambou, et assurez-vous qu’ils ne sont pas bouchés. S’ils le sont, délogez-les avec le bâton ou avec une cannette d’air à pression (comme pour les claviers d’ordinateurs).


  • Soyez aux aguets pour toute cerne et trace de moisissure qui pourraient révéler un écoulement suspect.


  • N’oubliez pas de déployer et de nettoyer vos auvents.


2. Batterie et électricité


Si vous l’aviez retiré de votre VR pour l’hiver, installez la batterie dans son compartiment et effectuez le branchement tel que c’était lors de l’hivernisation. Dans mon cas, je prends toujours une photo de tout ce que je débranche pour être certain d’avoir une référence lors du branchement pour la saison suivante.


Ensuite, vous pouvez brancher votre VR à l’électricité de la maison pour recharger la batterie (s’il y a lieu) et vous donner l’énergie nécessaire pour le reste des travaux.


3. Traitement des caoutchoucs et lubrification

Pour ceux qui ont des extensions « slide-out », déployez-les et inspectez le caoutchouc. Cherchez les fissures, craquelures et autres indices de sécheresse. Ensuite, appliquez du silicone en aérosol comme celui-ci. Il est important aussi de lubrifier les systèmes sur rails avec un produit adapté.




Parlant de lubrification, je vous recommande également de traiter toutes les serrures avec un produit comme le 3 in 1 lock dry lube : celles des portes et de tous les compartiments. Lubrifiez aussi les stabilisateurs, la main de la caravane et tous les composants articulés. Les produits à base de graphite sont les meilleurs. La lubrification, c’est vraiment la clé pour entretenir votre VR. Ça aide à réduire la friction et en plus, ça prévient la rouille.


4. Branchement de l’eau et inspection du système de plomberie


Ça, c’est une étape hyper importante qu’il ne faut pas bâcler. Durant l’hiver, tout a gelé dur. Même avec le liquide d’hivernisation, certains joints peuvent avoir craqué ou s’être fissurés. Donc, branchez votre tuyau d’approvisionnement à l’entrée d’eau (eau de la municipalité ou « city water ») et raccordez-le au robinet extérieur de votre maison.


Ensuite, ouvrez les robinets un à la fois en vous assurant que rien ne coule à nulle part : dans le panneau principal de plomberie, sous l’évier de la cuisine, sous celui de la salle de bain, dans le compartiment de la douche extérieure. Inspectez la plomberie absolument partout où vous avez un accès visuel aux tuyaux.


5. Vidange du liquide d’hivernisation


L’étape 4 vous aura permis d’expulser une partie du liquide rose que vous avez utilisé pour hiverniser votre VR à l’automne. Mais il reste celui du réservoir d’eau fraîche. Fermez l’entrée d’eau de la municipalité et remplissez un peu votre réservoir d’eau fraîche. Mettez la pompe en marche et ouvrez tous les robinets à nouveau en vous assurant d’actionner l’eau froide et l’eau chaude. Laissez couler jusqu’à ce que l’eau soit parfaitement claire et qu’elle ne dégage plus d’odeur. N’oubliez pas la douche et la toilette. Ajoutez de l’eau dans votre réservoir au fur et à mesure, au besoin.


Stérilisation du système de plomberie


Il est conseillé de nettoyer le réservoir d’eau fraîche et la plomberie avant la saison. Il y a plusieurs produits sur le marché pour faire ça. Nous, on utilise celui-ci . Mais vous pouvez également fabriquer un produit maison à base de javel. La FQCC recommande le dosage suivant : 1ml d’eau de javel pour chaque litre d’eau que contient votre réservoir. Pour la conversion, sachez qu’il y a 3,78 litres par gallon. Donc, pour un réservoir de 30 gallons, on a 113 litres d’eau. Il faut donc mesurer 113 ml d’eau de javel et la diluer dans une chaudière ou un bidon rempli d’eau. Versez ce mélange dans votre réservoir (prévoyez un entonnoir ou un contenant avec un bec verseur) et complétez le remplissage de votre réservoir avec de l’eau fraîche. Il faut le remplir à 100% pour que les proportions de la recette soient respectées.