NOTRE LOKI BASECAMP - Un rêve devenu réalité

Dernière mise à jour : 18 nov.


Le 23 décembre dernier, on s’est rendus à l’atelier de LOKI Basecamp à Québec, pour recevoir les clés de notre nouvelle maison : notre LOKI à nous, fait sur mesure! Pas besoin de vous dire qu’on était fébriles.


Dire qu’il y a un an presque jour pour jour, on faisait une première visite de l’atelier pour voir l’ossature d’aluminium de l’unité 1, le prototype qui allait servir de base de travail et de test pour la fabrication de l’unité 2 — la nôtre — et des autres qui suivront.



Laissez-moi vous dire qu’on n’a pas été déçus.


Et même si on avait eu l’occasion d’essayer le prototype vers la fin de l’été et, plus récemment, lors de notre road trip dans l’Ouest canadien, le premier coup d’œil sur le LOKI monté sur notre camion RAM a été … émouvant. Et trippant.


Un premier coup d’œil percutant


Quand on a aperçu le LOKI, tout noir et brillant, monté sur notre RAM 3500 du même noir, ça nous a coupé le souffle. Au départ, j’avais dans la tête de les faire « wrapper » pour leur donner un look spécial, mais j’ai changé d’idée. Le fit, noir sur noir, est trop parfait! Ça donne une image de robustesse et, en même temps, ça fait « classe ».



Tous les modèles du LOKI Basecamp seront équipés pour faire du hors route en autonomie complète. J’en ai déjà parlé ici, mais Vale et moi, on voulait l’optimiser encore plus, car dans notre cas, ce n’est pas seulement un véhicule d’aventure, c’est notre maison. Pour ceux qui ne nous suivent pas sur Facebook ou YouTube, nous vivons et travaillons à temps plein sur la route, avec deux chiens en plus. Alors on a effectué quelques petites optimisations pour rendre notre nouvelle maison sur roues plus que parfaite.


À l’extérieur : plus de rangement et de commodités


LOKI Basecamp - drawer / tiroir

Le LOKI Basecamp vient avec un énorme tiroir sous le plancher, accessible de l’extérieur. Sur le prototype, il y a aussi un accès intérieur — une trappe dans le plancher — qu’on n’a pas fait installer, car ce gigantesque tiroir nous servira essentiellement à ranger des objets qui servent uniquement à l’extérieur.


En haut du tiroir, on a fait ajouter plusieurs prises USB et 120 volts avec couvercle de protection. Ces prises seront très utiles quand on voudra s’installer pour travailler avec le hayon ouvert. Si vous ne l’avez pas vu dans nos publications précédentes, une des grandes différences entre le LOKI et autres les caravanes portées — à part son design unique bien entendu — c’est cela : même s’il y a une porte standard, on peut aussi ouvrir tout le mur arrière comme un énorme hayon. Dans l'évolution du modèle et suite à de nombreux tests, le système hydraulique d’ouverture a d’ailleurs été renforcé : il monte plus haut que sur le prototype, les cylindres sont plus puissants (2000 livres), automatisés et synchronisés.


LOKI Basecamp - Falcon hayon / door

Sur le flanc, côté passager, il y a une plaque d’aluminium trouée. Ça, je suis fier de dire que c’était mon idée. On brainstormait avec l’équipe de l’atelier et ils ont réalisé exactement ce que j’avais en tête : une plaque hyper solide pour accrocher des accessoires comme mes « Maxtrax », une pelle, une hache, des bidons d’eau ou de diésel, toutes les choses essentielles quand on fait du hors route, mais qu’on ne veut pas ranger à l’intérieur.



Cette plaque hyper polyvalente nous sera donc très utile, parce que les autres rangements extérieurs sont déjà réservés : les articles de sport dans le caisson de toit — un Roam Adventure hyper robuste — et mon barbecue avec ses accessoires dans la boite Norva sur bras pivotant, à l’arrière.



Pour le reste, outre une antenne « booster LTE » et 700 watts de panneaux solaires fabriqués sur mesure sur le toit, ce sont les équipements et systèmes standards du LOKI : l’échelle, le panneau avec les entrées et connexions (réservoir d’eau fraîche, entrée pour l’eau de la ville, branchement à l’électricité (120 volts) et réservoir de diésel pour l’appareil de chauffage — et chauffe-eau — Webasto). Pour ceux qui se posent la question, la sortie du réservoir d’eau grise est à l’arrière. Et on n’a pas de réservoir d’eau noire. La toilette est portative, donc chimique ou à compost (j’ai acheté deux modèles).


Plus de rangement : notre RAM à la rescousse


Une autre idée qui est passée du papier à la réalité, c’est la création d’un rangement à l’intérieur de notre camion. À l’arrière, on a retiré la banquette. Ça crée un espace assez vaste, c’est surprenant. Avec les spécialistes de l’atelier chez LOKI, on a conçu des plaques en aluminium, une pour l’assise et l’autre pour le dossier. Elles sont du même bleu que celui de l’intérieur du campeur et trouées, ce qui nous permettra d’empiler nos bacs et notre matériel et de tout sangler de façon sécuritaire. Et la bonne nouvelle, c’est que ça laisse le même espace qu’autrefois pour nos chiens. Ils ont chacun leur place à l’endroit où les pieds reposent lorsque la banquette est en place.



En plus, j’ai fait installer un module avec plusieurs prises USB et 120 volts alimentées par les batteries Volthium du campeur de 600AH (pas celle du camion). Ça sera utile pour recharger l’ordinateur de Vale quand elle travaille sur la route, mais aussi renflouer les batteries de la trottinette et du skate électrique.


À l’intérieur : un design à notre image


On aimait bien le design standard du LOKI : les murs gris, armoires grises et accents jaunes. Mais on avait peur de se lasser du jaune — très pétant — et on voulait favoriser la luminosité de l’intérieur tout en ajoutant une petite touche de chaleur. Vale a travaillé très fort sur le concept. Voici le résultat :



Les panneaux des murs sont les mêmes (gris), mais tout le reste est changé. D’abord on a opté pour du bleu pour les accessoires d'aluminium. Un beau bleu classique qui ne se démodera pas, très proche du bleu de notre logo et qui s’harmonise facilement. Les armoires sont d’un gris très pâle, pour mieux refléter la lumière. Et, l’ajout dont je suis le plus fier : une bande de bois au pied du lit avec le logo de LOKI en gravure. C’est le même bois — du noyer — que le comptoir de la cuisinette, alors l’agencement est parfait. Au bas de la planche, on a préféré mettre le mur noir mat (au lieu du tissu gris-brun des murs). On adore l’effet! C'est ce qui est génial chez LOKI Basecamp, chaque unité est construite sur mesure selon les besoin et les goûts du futur propriétaire.


Tous les caissons d’armoire ont été optimisés et, là-dessus, notre expérience de plus de 5 ans à temps plein en VR a été d'une grande utilité. Ils ont notamment transformé une armoire standard à deux battants — et dont l’ouverture d’une des deux portes était très problématique vu l’exiguïté des lieux — en deux caissons sur glissières, deux « armoires-tiroirs », qui permettent d’utiliser 100% de l’espace de rangement, jusqu’au fond. Une troisième armoire sur glissières, très mince celle-là, a été aménagée dans un espace plus ou moins perdu entre le frigo et le lit.



L’autre grand changement majeur de l’aire de vie, c’est le lavabo. Au départ, c’était un évier Dometic typique : petit et rond, avec le robinet escamotable. Je déteste ces éviers. On l’a donc remplacé par un lavabo de bar, un peu plus petit que les éviers de cuisine standards, mais clairement plus grand et, surtout, plus profond que le Dometic.



Le robinet est formidable. Il est solide et reste dans sa position, même lorsqu’on roule. Il possède une fonction très utile quand on est en autonomie complète et qu’on doit économiser l’eau : il « s’actionne » d’un coup de doigt. Ainsi, une fois que le débit et la température de l’eau nous conviennent, on peut très rapidement fermer ou rouvrir l’eau, ce qui diminue énormément le gaspillage.



Évidemment, le couvercle au-dessus de l’évier permet d’augmenter l’espace du comptoir et peut aussi servir de planche à découper. Les deux autres ajouts importants au lavabo sont un filtre Acuva et le réservoir de savon dissimulé sous le comptoir.

L’autre élément qui allonge le comptoir, c’est la tablette d’aluminium multipositions, entre la cuisine et le mur arrière du LOKI. Elle peut être accrochée plus bas et devenir l’assise d’un siège ou être installée à la hauteur du comptoir et recevoir un accessoire de cuisine comme une plaque à induction. Ce qui est commode, c’est que cet espace est situé directement en dessous du ventilateur Maxxair. Le soir, c’est l’endroit pour se doucher. On installe le rideau et le pommeau de douche et l’eau s’écoule par une grille de plancher vers le réservoir d’eau grise.


Partout à l’intérieur, on a fait poser des « L tracks » le long desquelles on a ajouter des crochets et des pochettes de rangement. On a aussi fait faire cette superbe tablette au-dessus de la banquette. Elle peut recevoir des morceaux très lourds qu’on peut attacher solidement pour les maintenir en place quand on roule. Les L tracks et la tablettes font partie de l’équipement standard pour le modèle Falcon de Loki. On peut toutefois choisir à quel endroit on les fait installer selon l’équipement qu’on veut emporter avec nous!



Parlant de banquette, on l’adore. Elle est assez grande pour deux et hyper confortable. Une table pivotante et ajustable — avec un dessus fabriqué du même bois que le comptoir — est là en permanence. Mais on a fait ajouter un deuxième système d’ancrage pour nous permettre d’en installer une deuxième quand on doit tous les deux travailler à l’ordinateur.


À droite de la banquette, il y a une grande armoire. Dans le haut, c’est le panneau de contrôle de tous les systèmes : RedArc pour l’électricité et l’éclairage, pompe à eau, chauffage et chauffe-eau. Ce système nous permet également de surveiller tout ce qui est en lien avec l’énergie (qui entre et qui sort) des batteries au lithium (Volthium). Sur le même panneau, on retrouve les contrôles Webasto pour le chauffe-eau et le chauffage au diésel, les boutons pour actionner l’ouverture et la fermeture du hayon et le plancher chauffant.



Le plancher chauffant est d’ailleurs un autre équipement qui n’était pas prévu à l’origine. Et on ne le regrette vraiment pas. Premièrement, il fonctionne sur le 12 volts, donc sur nos batteries, même en situation d’autonomie complète. Deuxièmement, la chaleur dégagée est principalement pour le confort des pieds. En hiver, même avec une sortie de chauffage Webasto au niveau du plancher, comme la chaleur monte, le plancher se retrouve habituellement froid et ce, même s’il est bien isolé en dessous. L’ajout du plancher chauffant le rend très confortable pour les pieds! Plus besoin de pantoufles.


Sous le panneau de contrôle des systèmes, il y a plusieurs tablettes de rangement, dont une où j’ai fait installer une série de prises USB et 120 volts. Elle sert donc de centrale de recharge pour les caméras, drone et autres petits appareils comme les téléphones, écouteurs, etc.


Dans le battant de la porte, il y a une autre « innovation » PRÊTS pour la route, une idée de Valérie et moi : un miroir camouflé et pivotant. Voyez comme c’est pratique :



Dans la portion « chambre », on a effectué quatre changements par rapport au design de base :

  • Primo, on n’a pas de télévision. On préfère avoir notre iPad Pro sur un support pivotant. De cette façon on peut enregistrer les séries télé et films qui nous plaisent et les avoir en banque quand on est hors réseau. En plus, le son du iPad Pro est excellent, donc pas besoin de hauts parleurs et il peut même contrôler à distance les lumières du campeur par le biais de l’appli RedArc.

  • Pour épurer, on n’a pas voulu avoir l’espèce de rangement en triangle en aluminium décoratif à l’effigie de LOKI du côté droit.

  • Troisièmement, on a demandé aux techniciens de l’atelier de nous fabriquer un caisson de coin, avec les mêmes matériaux que les armoires de cuisine, pour y ranger nos vêtements. Il est installé de façon à laisser un espace de dégagement en dessous pour les pieds de la personne qui dort là.

  • Enfin, on a ajouté deux boîtes d’aluminium de chaque côté du matelas pour ranger nos petits morceaux : chaussettes, sous-vêtements, maillots de bain, etc.


Alors voilà, ça fait le tour des principales modifications apportées à notre LOKI. Il y a beaucoup d’autres petits trucs dont je n’ai pas parlé ici, mais que vous pouvez voir dans cette vidéo. On s’apprête aussi à faire une autre capsule « walkthrough » plus détaillée dans les prochaines semaines. Vous ne voudrez pas manquer ça!

Vous aimez nos articles et aimeriez nous supporter et nous aider à vous en offrir encore plus? Joignez la famille PRÊTS pour la route! Pour seulement quelques $ par mois, vous aurez accès à nos épisodes à l’avance, nos guides vidéo ainsi que nos Facebook Lives privés dans lesquels on jase avec vous de nos projets et on réponds à toutes vos questions pour vous aider à planifier vos prochaines aventures! Au plaisir de vous y retrouver! Cliquez ici pour vous joindre!


3 681 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout