Natchez Trace, Blue Ridge Parkway et les Adirondacks | Retour au Québec par les plus belles routes!

Dernière mise à jour : 27 juil.


Pour faire suite à l’article de la semaine dernière, on vous revient avec la suite du périple de Lynn et Rolf. Cette fois, l’aventure les ramène au Québec en passant par les plus belles routes : la Natchez Trace, la Blue Ridge Parkway et pour terminer par les Adirondacks.


Natchez Trace Parkway

Lafayette - Natchez Rocky Springs Campground – 320 km

Notre camping:


La Natchez Trace Parkway est une route panoramique bien entretenue, très agréable à emprunter. Il y a peu de circulation, les camions y sont interdits et la vitesse est limitée à 50 m/h. Cependant, elle est autorisée au VR et bien qu’il n’y ait pas de commerces et services sur la route, des sorties nous permettent d’aller nous ravitailler dans les villes à proximité. On y retrouve 3 campings gratuits (sans service), premier arrivé, premier servi. Il y a également des State Parks à proximité.


Un trajet de 444 miles, de Natchez à Nashville, boisé, qui traversent trois états : Mississippi, Alabama, Tennessee. C’est une route qui suit ce qui était à l’époque la Old Natchez Trace sur lequel se déplaçaient les bisons, les Amérindiens et plus tard les colons, les soldats et les commerçants. Sur son parcours, il y a plusieurs haltes qui relatent des faits historiques ou mènent à des vestiges. On peut y randonner et il y a des aménagements pour pique-niquer.


 

Natchez Rocky Springs Campground - Tishomingo State Park - 434 km


Notre camping:

Ce camping est vraiment la perle de notre voyage! 🤩

Un site pareil, à observer les lucioles, avec une tite frette après une longue route, c’est notre définition du bonheur !



 

Tishomingo State Park- Manchester 340km


Notre camping:


À observer mile 438, le pont à double arche:


 

Manchester – Great Smoky Mountains National Park - 365 km


Notre camping :


Si vous avez une prescription pour un bain de forêt, le Great Smoky Mountains National Park, terre des Cherokees, est la bonne place pour vous. C’est une forêt dense et très verte en été, avec 1600 ours noirs, 2 ours au mille carré… N’oubliez pas d’apporter du poivre de Cayenne si vous pensez faire une rando.



La montagne qui fume, porte bien son nom tellement elle baigne dans un brouillard. Il fait seulement 12 degrés celcius au sommet. Le parc est achalandé malgré la température très instable. Les averses sont courantes ici, mais cela n’arrête pas les randonneurs. Nous avons eu beaucoup de pluie la nuit. Le temps est frais… 22 degrés celcius, enfin on respire mieux.



 

Blue Ridge Parkway

Smokemont Campground - Mount Pisgah Campground - 110 km

On a séjourné au :


Blue Ridge Parkway, de tunnel en tunnels (26), une longue route en ruban près des précipices qui se roule lentement, avec une multitude de points de vue incroyables. C’est long, longtemps. Tellement sinueuse et à pic, on a de la difficulté à rouler à 50 km/h.



Autour du mont Pisgah, haut lieu de villégiature, les vues sont spectaculaires, grandioses et effectivement les crêtes de montagne paraissent bleues. Les rhododendrons violets, les azalées de feu et les laurels de montagne rose et blanc sont en fleurs tout au long de la route et des sentiers au printemps.



Nous ne nous sommes pas laissé tenter par le prix prohibitif (225 $ CAD pour 2 personnes, billets restrictifs les moins chers…) de la visite de Biltmore, château américain des Vanderbilt. C’est la plus grande propriété privée aux USA, à Asheville. L’entrée y est plus chère qu’à Versailles !


 

Mount Pisgah Campground - Julian Price Campground - 183 km

Notre camping :



Il y a beaucoup à découvrir sur la Blue Ridge : des jardins, sentiers, chutes, maison coloniale, artisanat, lac, canot, kayak, etc. À proximité, Boone (oui oui, en référence à Daniel Boone, héros d’une émission de télévision de mon enfance) est une petite ville universitaire de brique rouge au milieu d’un charmant centre-ville plein de jolies boutiques.



Nous sommes montés à la Grandfather Mountain (22 $ par personne), un centre nature dont le point d’intérêt est le pont suspendu qui chante et se balance sous le vent lorsqu’on le traverse… Nous l’avons entendu chanter… Malgré ma peur. La chaleur nous a rattrapés randonner à 30 degrés celcius, c’est trop chaud.


 

Julian Price Campground, - Rocky Knob Campground – 203 km

Notre camping :


Mon chum, écologiste entêté, dont les bottines suivent les babines, a transporté notre recyclage ♻️ de la Louisiane à la Caroline du Nord incapable de s’en départir dans une poubelle… On ne recycle pas dans les états du sud.

Nous avons quitté la partie de la Blue Ridge Parkway de la Caroline du Nord pour celle moins impressionnante de la Virginie.


Nous avons fait un arrêt au pittoresque moulin à grains Mabry qui rappelle la vie dans les campagnes à une certaine époque.



À Peaks of Otter, il y a une auberge, que c’est beau au bord du lac! J’y plongerais volontiers avec toute cette chaleur.



 

Skyline Drive


Nous nous dirigeons vers la Skyline drive dans le parc Shenandoah (30 $ d’entrée), plus rapidement que prévu, pour éviter un pic de chaleur sur le plateau. Sur la route, nous apercevons de courageux randonneurs avec leur gros pack sacs qui marchent la Appalachian Trail qui croise 100 miles sur notre chemin.



Il y a d’innombrables mouches à feu dès qu’il fait nuit, et ce depuis le début du voyage, on s’en émerveille chaque fois. Je n’en avais jamais vu autant, c’est très joli. Quand nous partons tôt du camping, il faut être vigilant, car de petits chevreuils avec leurs bébés, des lièvres et des tortues traversent la route. Les uns plus vites que les autres ;). La brume enveloppe le camping ce qui donne un côté magique à la forêt.



 

Rocky Knob Campground - Matthews Arm Campground - 426 km

Notre camping :


Nous restons en montagne vue la canicule dans les villes. L’autre jour, j’ai pris en photo un ours. Il était très près, mais dans un enclos du centre nature. La photo de celui que j’ai pris aujourd’hui, est celle plus sauvage, d’une visite inattendue ce matin. Quand je l’ai aperçu, Rolf vidangeait la roulotte et j’étais dans la voiture. L’ours se dirigeait, lentement, peut-être amicalement? Droit sur lui. J’ai crié à Rolf de rentrer immédiatement dans la voiture (il ne pouvait le voir d’où il était), mais au même moment l’ours s’est éloigné… Je crois qu’il n’a pas aimé le son de ma voix!



 

Fin de la Skyline drive

Matthews Arm Campground - Hills Creek State Park - 445 km

Notre camping:

Hills Creek State Park, 111 Spill Way Rd, Wellsboro, PA 16901, États-Unis, 44,50 $, un service (électricité)


Une chose qui me fascine aux États-Unis c’est leur patriotisme envers leur drapeau… Certains en amènent même au camping et le font flotter devant leur roulotte! Le hasard fait bien les choses. Nous allions visiter le grand canyon de la Pennsylvanie, lorsque nous sommes tombés en plein Laurel’s Festival de Wellsboro qui dure une seule journée par année! Food truck et kiosques d’artisans, c’était agréable. Le grand canyon est très vert.



Avez-vous déjà mal planifié un voyage et êtes revenus sur vos pas pour faire des activités que vous avez manquées?

Tout est de ma faute, je l’admets. Pendant l’hiver mon chum m’exhortait à m’impliquer dans le parcours pour lui signaler mes intérêts. En plus, lors d’un dîner de discussion de voyage, une amie m’avait signalé cette activité…


Au sortir du Visitor Center de Wellsboro, je me suis rendu compte que j’étais passée littéralement à côté de la fabrique de chocolat Hershey qui offre plein d’activités amusantes… et de la région de Lancaster, fief des Amish que je rêvais de visiter, 350 km plus tôt… Ce qui signifie un détour de 700 km pour une étourderie.


Il a dit oui pour retourner sur nos pas…c’est de l’amour ça!



Hershey Park, c’est le Disneyland du chocolat: manèges, film, trolley bus, boutiques de cadeaux et chocolats, restos, camping. Nous avons eu du plaisir à visiter et à faire tout ce qui était gratuit. C’est un paradis pour les enfants et pour les plus grands aussi!


 

Hills Creek State Park - Country Acres Campground - 325 km

Notre camping :


Comté de Lancaster: Litiz – Ephreta - Bird on Hand – Paradise - Intercourse.

On peut y voir se promener les Amish en calèche, voir leurs fermes labourées de façon traditionnelle. Il y a des magasins de courtepointe, de meubles Amish. On peut, respectueusement, jeter un coup d’œil sur leur façon de vivre en plein cœur de la Pennsylvanie.



La petite ville de Litiz est facile à visiter à pied autour de son beau parc du centre-ville. Une très belle activité (4$) à faire à Litiz c’est la confection de bretzel 🥨 là même où le produit a été créé, très belle animation. Julius Sturgis Pretzel Bakery.



 

Country Acres Campground - Cayuga Lake State Park - 475 km

Notre camping:


Finger Lakes, ils sont 11 lacs, minces comme les doigts sur la carte et en parallèles les uns avec les autres. La région est magnifique. Nous longeons le lac central Cayuga et allons visiter des vignobles. Nous avons fait quelques dégustations et acheté quelques bouteilles, mais nous sommes un peu déçus du type de vin, du moins à notre goût : ils ont tendance à produire des vins sucrés alors que nous les aimons secs. Aussi nous avons gouté leur bière locale : IPA Dock Tale qui est délicieuse.

Cayuga est un endroit prisé pour le golf et pour la pêche, si l’on en croit le nombre de bateaux que les gens transportent. L’eau de baignade est par contre vaseuse malheureusement. On a beau s'extasier sur les mouches à feu, ici ils les aiment pas mal moins…elles sont nuisibles aux vignes…


 

Cayuga Lake State Park - Saranac Lake - 385 km

Notre arrêt-dodo :

  • Boondocking derrière la station de police de Saranac Lake, près d’un parc du petit centre-ville.


 

Adirondack

La température vient de chuter de moitié : 15oC. Nous empruntons la route scénique des Adirondack entre Utica et Plattsburgh. Pas étonnant de rencontrer tant de VR en chemin, c’est beau en titi!



Une forêt n’en vaut pas une autre. L’essence des arbres, les couleurs, les odeurs sont différentes de ce qu’on a vu ailleurs. Ici il y a beaucoup de feuillus et des conifères, ça doit être de toute beauté à l’automne. En plus on traverse de charmants villages où se ravitailler et se restaurer.



Le boondocking nous réserve quelques fois des surprises.

Nous étions si bien… Jusqu’à l’arrivée dans le stationnement (après tout c’est un endroit public) d’une personne qui, sous une musique de bongo latino, émise par son cellulaire, s’est mise à danser en tournoyant des cordes avec ses bras. Là où j’ai commencé à m’inquiéter, c’était quand elle a sorti une batte de baseball noir et a poursuivi son spectacle plus de 120 exaspérantes minutes avec différents bâtons… Pas trop le goût de lui demander d’arrêter… Pas le goût de recevoir un coup de batte dans le front par peut-être une personne illuminée, influencée par le solstice d’été! Désespérée j’ai fait une méditation pour la chasser… Croyez-le ou non ben elle est partie! La force du mental comme dirait l’autre !


 

Visite de Lake Placid et retour à la maison 🏠

Saranac Lake – Maison - 425 km


Notre dernier arrêt du périple et ensuite on est rentré à la maison la tête pleine de souvenirs et déjà motivés à planifier la prochaine aventure!

- Lynn Joncas

crédit photo Lynn Joncas

 

Des assurances pour tous vos besoins

Assurancia est le commanditaire du blogue PRÊTS pour la route! On vous invite à encourager les entreprises d'ici qui nous supportent dans nos aventures! Merci Assurancia!


 



2 358 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout