BBQ 101 en nature

Depuis le début de notre partenariat avec BBQ Québec en novembre dernier, je vous parle toujours de cuisson sur le BBQ. Aujourd’hui, on jase de vraie cuisine en camping, directement sur le feu de camp. Parce qu’on n’a pas toujours le luxe d’avoir un BBQ avec nous et parce que c’est bien plus cool de se faire à manger tel un homme des cavernes directement sur la braise.

Je dois vous aviser avant d’aller plus loin que je ne suis définitivement pas un pro de la cuisson sur le feu de camp. Même si nous sommes probablement le couple le plus susceptible à nous faire des feux à longueur d’année. Étrangement, les soirées passées au bord d’un feu à relaxer sont très rares pour Valérie et moi. Plus on voyage et plus on réalise que les feux de camp sont beaucoup plus populaires au Québec ou dans le reste du Canada qu’ailleurs dans le monde. Surtout dans les États du sud ou au Mexique. De notre côte, je dirais qu’on se fait environ une dizaine de feux de camp par années.


Toutefois, grâce à l’équipe de BBQ Québec et leurs accessoires, j’ai pensé vous préparer cet article pour vous partager des trucs pour bien réussir votre cuisson sur le feu.

Premièrement, avant même d’allumer votre feu, question sécurité, vous devez vérifier s’il n’y a aucune interdiction de feu à ciel ouvert dans la région où vous vous trouvez. La plupart des parcs nationaux ou campings vont vous l’indiquer à l’entrée. Sinon, au Québec, vous pouvez visiter le site web de la Sopfeu pour vous en assurer.

Ensuite, la plupart du temps en camping, vous allez trouver un emplacement prévu pour allumer votre feu. Soit une cuve ou bien un rond délimité par des roches. Parfois les cuves sont déjà munies d’une grille, sinon de mon côté, j’apporte mes grilles de mon BBQ Weber portatif et je les dépose directement sur la braise. Ça me donne une belle surface de cuisson propre qui ne colle pas.

Si jamais vous n’avez pas de cuve dans votre emplacement de camping, vous pouvez emporter avec vous votre All-in-One (lien) ou bien un pot à feu comme le biolite firepit. Ceux-ci sont idéaux pour la cuisson puisqu’ils viennent avec une grille sur laquelle vous allez être en mesure de faire cuire vos aliments.

Ensuite, lorsque vient le temps d’allumer le feu, on ne veut pas déranger tout le voisinage avec la fumée. On doit donc s’assurer d’avoir du papier ou de l’écorce de bouleau (j’ai même vu des gens se faire des allumeurs maison avec de la mousse de sécheuses dans un rouleau de papier de toilette), du petit bois d’allumage et du bois sec. Ajoutez tranquillement du bois. Ne mettez pas tout dans un tapon, votre feu doit respirer pour avoir une belle combustion et ne pas faire trop de fumé qui va asphyxier vos voisins.

Comme on prévoit faire de la cuisson, l’idéal serait un bois dur comme de l’érable, par exemple, qui va monter en température rapidement et brûler longtemps. Pour allumer le tout, j’aime beaucoup utiliser mon electromax. C’est un briquet à batterie, donc il ne manque jamais de gaz et il peut allumer dans toutes les conditions (vent, pluie ou même dans une tempête de neige ahahah).



Attention le feu, c’est chaud, c’est dangereux! Ce ne sont pas que des paroles de la populaire chanson de Gabrielle Des-Trois-Maisons…

Comme on joue ici directement dans le feu et qu’on a un peu moins de contrôle sur la température, il vaut mieux travailler avec de bons gants pour se protéger. De mon côté, j’utilise ceux-ci.L’avantage, c’est qu’ils sont longs et protègent mes mains et mes avant-bras au complet.

On peut commencer notre cuisson lorsque les flammes se calment et que la braise commence à être bien chaude. C’est à ce moment qu’on peut déposer nos aliments sur notre grille et on va devoir rester tout près, parce que la cuisson est un peu plus imprévisible sur le feu directement. Pour être certain de bien réussir votre cuisson, je recommande toujours l’utilisation d’un thermomètre.


Le thermomax jr est tout petit en quelques secondes, il vous permettra de savoir exactement quand retirer votre pièce de viande pour arriver à une cuisson parfaite.

Certaines viandes plus épaisses vont avoir tendance à cuire trop rapidement sur la braise. Avant que le centre de votre viande soit bien cuit, l’extérieur va avoir brûlé… Vous pouvez donc faire un coin avec moins de braise sous votre grille et utiliser une feuille d’aluminium sur votre viande pour essayer de contenir la chaleur et faire un peu l’effet d’une cuisson indirecte.


De mon côté, mon plus beau souvenir de cuisson sur le feu, c’était à Bahia de Los Angeles dans la péninsule de la Baja California au Mexique. Avec nos amis David et Brigitte, on campait dans notre tente au bord de la mer de Cortez. On avait acheté un poisson à chair blanche (Yellowtail) frais du jour à un pêcheur du coin et on l’a fait cuire sur le feu directement au bord de l’eau. C’était une des premières fois qu’on faisait de la cuisson sur le feu, notre poisson a mis environ 3h à cuire et on a mangé dans l’obscurité totale tellement on avait mal planifié notre cuisson ahahah. Ça reste tout de même un de mes plus beaux souvenirs de voyage.


94 vues
Alexandre et Valérie de Prêts pour la route

Alexandre et Valérie sont un jeune couple originaire de la belle ville de Québec au Canada. Ils voyagent avec Snoopy et M. Bond (les chiens) en Amérique du Nord à bord d'un pickup et d'une roulotte Airstream.

 

Suivez-nos aventures

© 2018 PRÊTS pour la route - Alexandre et Valérie