Notre obsession pour réduire le nombre de manipulations

L’article d’aujourd’hui s’adresse à ceux qui utilisent vraiment souvent leurs véhicules. Que ce soit à temps plein ou à tous les week-ends de l’été, vous allez vous retrouver dans ce texte.


Après bientôt 7 ans à vivre à temps plein dans différents VR, s’il y a une chose qu’on est vraiment tanné, c’est les manipulations. Qu’est-ce que j’entends par manipulation? Toutes les manœuvres que l’on doit effectuer en arrivant pour s’installer dans un emplacement et toutes celles qu’on doit faire pour reprendre la route.


Dépinner la roulotte, mettre le VR au niveau, mettre les pattes stabilisatrices, sortir le BBQ, la table, les chaises, ouvrir l’auvent, ouvrir les extensions, brancher l'eau, l'électricité, les égoûts, etc.


Toutes ces manœuvres finissent par créer une résistance à avoir du plaisir sur la route. Au début, on s’amuse à faire les nombreuses tâches, mais à la longue, ça devient épuisant et ça nous fait perdre un temps fou.


C’est pourquoi Vale et moi avons développé une obsession pour le nombre de manipulations à faire.

C’est après notre premier voyage d’un an avec la Micro Minnie que cette obsession a débuté. Quand on a mis la maison à vendre et qu’on a commencé à planifier le voyage en Alaska, on s’est dit qu’il fallait absolument qu’on réduise le nombre de manipulations à faire à chaque fois.



On avait fait de nombreuses modifications à notre petite Micro Minnie pour y arriver. L’installation de stabilisateurs électriques pour sauver du temps, l’ajout de tiroirs pour faciliter l’accès à notre rangement sous le lit, l’ajout d’un Fantastic Fan avec thermostat pour éviter de le gérer en tout temps manuellement, l’ajout de batteries et panneaux solaires pour éviter de sortir la génératrice, etc.

On a continué avec encore plus de modifications sur notre Airstream ensuite pour de plus en plus accélérer notre processus d’installation chaque fois.


Dès le début du projet de construction du LOKI Basecamp, on avait vraiment envie d’y mettre le paquet. Un véhicule qui serait toujours prêt à prendre la route sans aucune installation à faire. Un petit coup de ménage et en moins de deux minutes, on est PRÊTS pour la route!



Le véhicule ne nécessite pas de le détacher, d’y mettre des pattes, pas de slideouts, pas d’auvent, pas de rideaux à installer le soir pour se coucher, il n’y a strictement rien à faire. Tu arrives, tu te stationnes et c’est terminé!

On apprécie tellement cette simplicité qu’on a eu beaucoup de difficulté à s’habituer à notre petit véhicule ici en Europe. Non pas par sa taille, mais par la quantité de manipulation à effectuer chaque soir, chaque matin ou chaque fois qu’on veut prendre la route.



Le soir, on doit replacer les bancs de manière à créer un lit, sortir les couvertures du sac de rangement et les placer, installer dans toutes les fenêtres les rideaux thermiques à ventouses, envoyer tous les objets qui sont dans la valise sur les sièges à l’avant. On en a pour un bon 15-20 minutes ici. Le matin, c’est toutes les mêmes manipulations à refaire à l’envers. Pour manger, on prend le BBQ sur le toit, on sort les assiettes et ustensiles, on cuisine, on monte et descend l’échelle sur le toit environ 10 fois pour aller chercher tout ce dont on a besoin. Quand on prend la route, on prend tout ce qu’il y a sur les bancs à l’avant pour le mettre à l’arrière, on tourne les bancs vers l’avant, on branche la batterie et tous nos accessoires qu’on doit charger…


Au total, on doit perdre au moins 1h30 par jours à faire des manipulations exaspérantes… Pour un petit voyage d’une semaine ou deux, ce n’est rien de trop grave, mais quand c’est ta vie à temps plein et que tu as du travail à faire à travers tout ça, c’est épuisant.


Je suis conscient que la majorité d’entre vous ne travaille pas lorsque vous êtes sur la route et que vous avez tout votre temps, mais ne croyez-vous pas qu’il est plus intéressant de profiter de votre voyage à fond plutôt que de perdre tout ce temps à effectuer des tâches répétitives?


Ça prouve ici que ce n’est pas juste une question de taille de véhicule, ici notre véhicule est tout petit, facile à conduire et nous permet de nous stationner presque partout. Toutefois, le nombre de manipulations à faire est encore plus grand que lorsqu’on voyageait avec notre grosse Airstream. Avec notre Airstream, tout était électrique, donc en environ 10 minutes, tout était installé ou prêt à prendre la route.



Quand on magasine nos prochains véhicules, Vale et moi avons toujours ça en tête… Combien de manipulations aurons-nous à faire chaque fois qu’on bouge ? Combien de temps précieux allons-nous perdre?


Je vous suggère de faire le même exercice avec votre véhicule ou quand vous serez en processus de magasinage. Je suis certain qu’il y a de la place à l’optimisation pour encore plus profiter de vos prochaines aventures.

À noter que cet article a été rédigé tout juste après avoir passé 15 minutes à déplacer des objets pour m’installer pour travailler, c’est peut-être pour ça que j’ai l’air d’un chialeux ce matin (Vale vous dirait que ça n’en prend pas beaucoup pour que je chiale).


Vous aimez nos articles et aimeriez nous supporter et nous aider à vous en offrir encore plus? Joignez la famille PRÊTS pour la route! Pour seulement quelques $ par mois, vous aurez accès à nos épisodes à l’avance, nos guides vidéo ainsi que nos Facebook Lives privés dans lesquels on jase avec vous de nos projets et on réponds à toutes vos questions pour vous aider à planifier vos prochaines aventures! Au plaisir de vous y retrouver! Cliquez ici pour vous joindre!

1 559 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout