top of page

Ce que je pense du Tesla Semi Concept VR


image tirée du blogue https://electrek.co/2022/12/03/tesla-semi-electric-motorhome-renders/

Tesla a fait la livraison du premier modèle de production du Tesla Semi la semaine dernière. Leur concept révolutionnaire a l’ambition de complètement changer l’industrie du camionnage. Le premier voyage complet avec un chargement de plus de 80 000lb aura montré une autonomie de près de 800km, ce qui est très prometteur! Le camion est complètement redésigné de manière à mettre le conducteur à l’avant-plan. Avec un seul siège placé en plein centre, une tonne de caméras qui lui permettent de voir tous les angles du véhicule et un poste de conduite avec une visibilité incomparable.


À l’image de tous les produits de Tesla, le Semi est vraiment partie de zéro en ne s’inspirant aucunement de ce qui existe déjà sur le marché.


Ça n’a pris qu’une journée ou deux avant que l’on voie apparaître les premiers concepts de VR basé sur le châssis du nouveau camion et la machine à rumeur a été lancée. J’ai toutefois beaucoup de réserve sur le futur d’un VR Tesla Semi.


Premièrement, commençons avec le positif de la chose. De tous les véhicules électriques sur le marché disponible en ce moment, aucun ne pourrait offrir une autonomie supérieure à plus ou moins 150 km s’il tire une remorque ou bien avec un campeur dans la boîte. Voir ici l’exemple d’un F-150 lightning avec un des campeurs à toit rétractable les plus légers sur le marché:



Il y a quelques fabricants qui offrent des véhicules ayant une capacité de remorquage suffisante pour une petite roulotte. Par exemple, le Rivian R1T ou R1S, le Tesla X ou Y, le Ford Lightning et quelques autres. Toutefois, aucun d’eux ne possède une autonomie suffisante pour un voyage longue distance. Même avec un classe B sur un E-transit, on n’arrive pas à dépasser les 250km d’autonomie avant de devoir s’arrêter pour une recharge.

Pour les gens qui ne sont vraiment pas pressés, c’est quand même une alternative, mais qui comporte des désagréments. Comme il faut s’arrêter très souvent pour recharger, les journées de routes sont beaucoup plus longues et il faut souvent décrocher la roulotte pour faire la recharge, ce qui entraine beaucoup de manipulations.


Le bon côté avec le Tesla Semi, c’est qu’on pourrait faire une longue journée de route de 800km et s’arrêter pour la nuit dans un camping. Charger toute la nuit et repartir le lendemain pour en faire tout autant. Le camion a définitivement la capacité de remorquage pour un immense VR un peu comme un Super C ou un gros classe A. Gageons qu’avec l’arrivée de ces camions, les Truckstops vont sûrement s’équiper rapidement de chargeurs rapides conçus pour les accueillir avec la remorque sans devoir décrocher chaque fois. C’est donc très encourageant pour l’avenir des VR électriques.


Passons maintenant aux points un peu moins encourageants pour le monde du VR électrique. Premièrement, ces camions ont été commandés en immense quantité par les entreprises de camionnage, Tesla risque d’en avoir plein les bras à suffire uniquement pour ces commandes.


Ensuite, au niveau de l’environnement, je doute que le Tesla Semi en version VR soit vraiment plus écologique que nos VR à moteurs thermiques. Pour un camionneur qui fait des millions de kilomètres avec son véhicule et qui roule à temps plein, la compensation de la production des immenses batteries sera rapidement rentabilisée en termes d’émission de GES. Par contre, pour un VR qui ne fera qu’une 20aine de kilomètres tout au plus par année, ça va prendre une éternité à compenser pour la production de GES de la production du véhicule et des batteries.



Aussi, il y a le coût du véhicule qui risque fortement de ne pas être abordable pour le commun des mortels. On parle actuellement d'un véhicule qui coûtera plus de 400 000$US, sans compter la conversion en VR qui fera un VR qui coûtera au moins 1 million$. Les entreprises dans l’industrie du camionnage pourront récupérer rapidement leur investissement sur l’économie massive en diesel. Toutefois, avec le peu de kilométrage que les VR font en un an, l’investissement ne sera fort probablement jamais rentable.


J’ai l’impression que la seule façon de rentabiliser un concept Tesla Semi RV autant au point économique qu’écologique serait de les offrir en location pour qu’il roule à l’année des tonnes de kilomètres et encore là, on n’arrivera jamais à l’utilisation qu’en fera un camionneur. Je crois sincèrement que pour l’instant cette nouvelle génération de camions électriques sera mieux entre les mains des camionneurs.

Pour finir, le véhicule ne sera aucunement adapté à la conduite par le commun des mortels dans le cadre d’un voyage en VR. Premièrement, c’est un immense poids lourd qui ne sera pas facile à manœuvrer pour quelqu’un qui n’a pas de formation adéquate. Ensuite, le véhicule est hyper bas et très aérodynamique, c’est une bête qui priorise le minimum de consommation d’énergie. C’est donc un véhicule pour ne faire que de l’autoroute. Même si l’image de concept le place dans un désert en hors route, ne comptez surtout pas faire ça dans la réalité. Il va rester pris partout et il va accrocher partout vu qu’il a une garde au sol minime.


Bref, la sortie de ce véhicule est une grande nouvelle pour l’industrie du camionnage, mais (à mes yeux) pas pour le monde du VR. Je reste toutefois très excité à voir comment les véhicules électriques arriveront à se tailler une place dans le domaine du loisir en véhicule récréatif.


Vous aimez nos articles et aimeriez nous supporter et nous aider à vous en offrir encore plus? Joignez la famille PRÊTS pour la route! Pour seulement quelques $ par mois, vous aurez accès à nos épisodes à l’avance, nos guides vidéo ainsi que nos Facebook Lives privés dans lesquels on jase avec vous de nos projets et on réponds à toutes vos questions pour vous aider à planifier vos prochaines aventures! Au plaisir de vous y retrouver! Cliquez ici pour vous joindre!

2 744 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page