CAMPING SUR LA PLAGE - 5 fabuleux endroits pour camper en Californie


Au moment où vous lirez ces lignes, la frontière terrestre avec les États-Unis sera officiellement ouverte à tous les voyageurs. Ça vous donne probablement le goût de partir vers le sud! Dans mes deux derniers articles je vous ai présenté mon palmarès des plus beaux campings de bord de mer en Floride : le top 5 dans les state parks et le top 5 RV resorts.


Cette semaine, je vous amène à l’autre bout du continent, sur la côte ouest avec mon top 5 des plus beaux endroits pour camper sur le Pacifique le long de Highway 101 en Californie. Un voyage que vous pourriez faire dès cet hiver, car même dans le nord de l’état, les températures restent au-dessus de 0. En février — le mois le plus froid dans la région de San Francisco —, il fait 16°C le jour et 9°C la nuit (en moyenne). À Los Angeles, beaucoup plus au sud, le mois le plus froid est décembre : le jour, la moyenne est de 20°C. La nuit, ça descend à 9°C.


Tous les campings que je vous propose aujourd’hui sont situés dans un parc d’état. Il faut savoir que la Californie a protégé un très grand nombre de plages (state beaches). Certains parcs sont très petits et n’acceptent que des visiteurs, baigneurs et surfeurs pendant le jour. D’autres ont des installations de camping, ce qui permet de plus longs séjours… et un sommeil réparateur au son des vagues.


Alors, suivez-moi dans ce voyage que j’espère inspirant! L’itinéraire commence dans le nord de l’état, dans la région de Santa Cruz.


SEACLIFF STATE BEACH



Cette plage de la baie de Monterey au sud de Santa Cruz est connue pour son quai au bout duquel on peut voir un navire de guerre bien spécial, le SS Palo Alto, un tanker en ciment! Construit en 1917, il n’a jamais servi, car la guerre s’est terminée avant qu’il ne soit prêt à prendre la mer. Son premier voyage remonte en fait en 1929, quand on l’a amené devant la plage de Seacliff pour devenir l’attraction touristique qu’il est encore aujourd’hui.


Le camping du parc est aménagé directement devant la plage de sable blond. Une simple clôture de bois sépare les emplacements « beachfront » de la plage. Ça peut difficilement être mieux. Soixante-trois emplacements sont disponibles dont 26 avec les trois services. On accepte les caravanes de 36 pieds ou moins et les classes A d’au plus 45 pieds. Les tentes ne sont pas admises, car le parc n’accepte que les VR entièrement autonomes. Valérie et moi avons adoré notre emplacement directement sur un stationnement qui est directement adossé à la plage. On pouvait littéralement faire 2 pas et être sur la plage.



C'est également l'endroit parfait pour visiter Santa Cruz et les environs. Toutefois, l'épave et les nombreux oiseaux attirés par celle-ci peuvent apporter de mauvaises odeurs jusqu'au camping.



La plage de Seacliff se trouve à l’intérieur d’un parc marin (Monterey Bay Marine Sanctuary). L’endroit est parfait pour la baignade et plaira aussi à ceux qui aiment faire de longues marches devant les vagues.


PISMO BEACH OCEANO


Pismo Beach est une destination qui me fait carrément triper. C’est une plage et une petite ville typique de la côte californienne, entre Los Angeles et San Francisco. C’est, notamment, un endroit formidable pour s’arrêter en boondocking, surtout si l’on a une planche de surf dans ses bagages.



La plage de Pismo est très large et, information quand même un peu étonnante, les véhicules, motos et VTT sont autorisés dans le Oceano Dunes State Vehicular Recration Area, (DSVA) c’est-à-dire sur une très grande partie de la plage et es dunes. Chacun peut donc se trouver un coin pour dormir avec cette vue phénoménale .



Jusqu’à récemment, on pouvait passer la nuit gratuitement dans le Oceano Dunes SVRA. Aujourd’hui, on peut toujours camper sur le sable de cette extraordinaire plage — sans service, il va sans dire — mais il y a des frais et il faut réserver à l’avance, surtout si l’on veut s’y rendre durant l’été. On autorise 150 caravanes ou motorisés par nuit et on recommande fortement des véhicules à quatre roues motrices.


Sinon, il est possible de camper dans les installations du parc d’état (Pismo State Beach). Il y a deux secteurs, l’un à l’extrémité nord du Oceano Dunes SVRA (North Beach Campground) et l’autre, à l’extrémité sud et un peu en retrait de la plage (Oceano Dunes Campground).



Le North Beach Campground comprend 103 sites qui peuvent accueillir des VR jusqu’à 36 pieds. Il n’y a pas d’emplacements directement sur la plage, mais la mer reste tout près, au bout d’un sentier à travers les dunes.


Il y a beaucoup d’activités à faire dans les environs. Il y a notamment le Pismo Beach Pier, les randonnées à cheval — tout comme les véhicules à moteur, les chevaux sont autorisés sur la plage. Si vous vous arrêtez à Pismo entre octobre et février, vous pourriez aussi visiter la Monarch Butterfly Grove où s’arrêtent des milliers de papillons au milieu de leur longue migration vers le Mexique. Sinon, il y a aussi la ville de Pismo et ses cafés, restaurants et boutiques de surf.


Pismo Beach n’est peut-être plus gratuite, mais ça n’enlève rien à la beauté des paysages et à l’authenticité bien californienne de l’endroit. Un arrêt pratiquement obligé sur la 101.


EMMA WOOD STATE BEACH VENTURA


Entre Santa Barbara et Los Angeles, Emma Wood State Beach est un autre endroit où l’on peut camper devant une des plus belles plages de la côte californienne : le sable est blond et l’eau a la teinte particulière de la mer là-bas, un bleu azur, presque électrique. Les vagues sont parfaites pour le surf et, quand on regarde derrière nous, on voit les collines en contrefort des montagnes des Transverse Ranges. Des paysages et un environnement parfait pour alimenter votre fil Instagram.



Le principal endroit pour camper est le North Beach Campground, localisé le long de la State Beach Access Road, directement à une sortie de Highway 101. Le camping occupe l’étroit terrain pris en étau entre l’autoroute, une voie ferrée et la mer. Il comprend 86 emplacements, c’est-à-dire 86 places de stationnement le long du chemin asphalté qui donne accès à la plage. Ces espaces sont réservés aux VR entièrement autonomes. Il n’y a donc aucun service à l’exception de toilettes sèches et de « trous » à feu approximatifs en pierres rondes. C’est donc très rustique, mais la vue est sublime. Et la plage, à trois pas, littéralement, de votre caravane ou motorisé.



Si vous voyagez avec des amis à plusieurs VR, vous pourriez aussi aller au camping de groupes de Ventura River, à l’extrémité sud du parc. Il peut accueillir jusqu’à 20 véhicules récréatifs et 50 personnes. Il existe aussi le petit secteur « Enroute » qui peut accueillir des voyageurs tardifs (et qui repartent tôt le lendemain). De notre côté, on avait réussit à obtenir un emplacement à la dernière minute pour la semaine. Les fins de semaines sont presqu'impossible à réserver avec tous les locaux qui réservent longtemps d'avance. Un homme qui me suivait dans la fil pour faire le check in me disait qu'il habitait anciennement de l'autre côté de la rue en face du parc une maison d'une valeur de 5 millions US. Il l'a vendu et passe maintenant son temps dans son VR, stationné plus près de la plage pour une trentaine de dollars par nuits.



C'est par contre au Emma Woods State Beach qu'on a été envahis pour la première fois par des milliers de fourmis dans le VR. Pensez à bien vous équiper en produits pour ne pas subir le même sort que nous!


L’été, il faut réserver, mais le reste de l’année, c’est premier arrivé, premier servi. Ça laisse plus de chance aux touristes comme nous :)


SAN CLEMENTE STATE BEACH SAN CLEMENTE


Ce parc se situe à mi-chemin entre Los Angeles et San Diego, à l’intérieur des limites de San Clemente une très jolie petite ville aux accents espagnols.


C’est un endroit réputé pour ses grands vents, donc, un endroit de prédilection pour le surf. Il y a une webcam qui capte des images en direct. Ça donne une très bonne idée des paysages de San Clemente. Ouvrez l’œil, on voit souvent des surfeurs sur les vagues, même par mauvais temps.


Ce qui est particulièrement intéressant dans la région de San Clemente, c’est le climat, sec et frais. Il y a d’ailleurs très peu d’écart entre les températures d’été et d’hiver. Le jour, le mercure se maintient entre 15°C et 20°C et la nuit, entre 5°C et 10°C, 12 mois par année.



Le camping est aménagé en haut de petites falaises de grès, très typiques du littoral californien. Il offre 160 emplacements avec table à pique-nique, foyer et grill. Environ 70 sites ont l’eau et l’électricité. Il y a aussi un secteur pour les groupes.


C’est assurément un endroit idéal pour les gens actifs qui aiment la baignade, le surf, le kayak, le paddleboard, la randonnée et le vélo. On peut aussi y observer des baleines et des lions de mer. La région a assurément beaucoup à offrir.


Étonnement, c'est à San Clemente qu'on a eu le plus de facilité à trouver des emplacements lors de notre passage. Ça tombe bien, parce que c'était un de nos parcs favoris. Les emplacements sont en haut de la falaise à l'abri du vent et de l'air salin qui fait rouiller notre VR à vue d'oeil. Il faut également faire attention aux fourmis ici aussi ;)


SOUTH CARLSBAD STATE BEACH CARLSBAD


On termine notre voyage dans la région de San Diego, sur la plage de South Carlsbad. Le camping occupe l’étroite bande de terre en haut des falaises, entre Highway 101 et la mer. Des escaliers de bois donnent accès à la plage qui s’étend sur 5 kilomètres. Là aussi, le surf est l’activité à faire. Ça et les longues marches inspirantes en regardant le soleil se coucher sur le Pacifique.



Il y a 223 emplacements distribués dans 2 secteurs. Dans chaque secteur, la moitié des sites donnent sur la mer et l’autre sur l’intérieur. Entre les deux, c’est la voie de circulation. Il y a seulement une dizaine d’emplacements avec l’eau et l’électricité. Tous les autres n’ont aucun service, mais ils sont équipés (table à pique-nique, foyer et grill) et le camping offre des installations de douches et toilettes.


D'ailleur, cet épisode qu'on a produit dans notre premier voyage en 2016 débute dans le camping:



Ce parc est très populaire, car il se trouve à seulement une trentaine de minutes au nord de San Diego. L’été, il faut réserver à l’avance.


Je ne sais pas pour vous, mais ce voyage virtuel m’a vraiment donné le goût de partir. Surtout que dans quelques jours, on va enfin recevoir notre LOKI Basecamp. Comme vous le savez, il sera monté sur notre pick up RAM 3500 4x4, donc PRÊT pour toutes les routes, sentiers et plages de sable que la Californie a à offrir. Ça me donne des idées pour cet hiver … je vous tiens au courant!

 

Des assurances pour tous vos besoins

Assurancia est le commanditaire du blogue PRÊTS pour la route! On vous invite à encourager les entreprises d'ici qui nous supportent dans nos aventures! Merci Assurancia!


 

2 517 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout