Vous êtes SNOWBIRDS? 5 arrêts à faire absolument en remontant la 95


Si vous faites partie des nombreux snowbirds québécois en Floride, vous commencez probablement à penser au voyage de retour si ce n'est pas encore fait. Cette année, pourquoi ne pas étirer le plaisir? Au lieu de faire le trajet d’une traite, je vous propose de faire quelques arrêts en remontant la 95. Le voyage sera plus reposant et assurément plus excitant, surtout si vous faites les mêmes escales que Vale et moi — et ma mère qui nous accompagnait cette année-là — avions faites lors de notre retour vers le Québec en 2019 : Jekyll Island, Savannah, Washington, Assateague Island et New York. Et comme vous le constaterez dans cet article, on s’est tenus très loin des stationnements de Walmart.



À trottinette à Jekyll Island


Le premier arrêt, c’est Jekyll Island, une des îles barrières (barriers islands) des Golden Isles, à la hauteur de la ville de Brunswick en Géorgie. Un détour d’à peine 30 minutes depuis la 95 et qui en vaut vraiment la peine, surtout si vous aimez le vélo.


L’île mesure environ 12 km. Il y a un réseau de sentiers cyclables — et pavés — de 32 kilomètres qui fait le tour de l’île, le long des magnifiques plages et à travers les forêts et les quartiers résidentiels. Puisqu’il n’y a aucune élévation notable, c’est très facile d’en faire le tour en une journée.


C’est ce qu’on a fait. Vale et ma mère avaient leur trottinette électrique et moi, j’étais en skate (également électrique). On a adoré. Partout, il y a des fleurs, de beaux aménagements, quelques palmiers. Ça sent bon, c’est calme, c’est vraiment beau.


Il y a sept plages, toutes du côté est, sur l’océan Atlantique. Elles sont très larges et tranquilles — mon genre! Et saviez-vous que Jekyll Island est un endroit reconnu pour la présence de tortues de mer? C’est possible d’en observer si vous y allez entre les mois de juin et de septembre. Sinon, il y a un centre d’interprétation sur place.



Il y a un seul terrain de camping sur l’île, le Jekyll Island Campground, mais il est très beau et pas cher pour la qualité de l’endroit — à partir de 48$ avec les trois services. Il est localisé dans le parc d’état, au nord de l’île. Les 179 sites sont aménagés sous de grands chênes, c’est magnifique. La plage Driftwood avec son décor unique est tout près de là.


Si vous n’êtes pas amateur de vélo, il y a beaucoup d’autres choses à faire sur l’île. Il y a un petit district historique — Jekyll Island a été fondée en 1733 — un terrain de golf, un quai de pêche, des restaurants, et j’en passe!



D’un parc à l’autre à Savannah


Une autre escale qui en vaut la peine, c’est Savannah, également en Géorgie. Dans ce cas-là, ce n’est même pas un détour. À partir de la 95, on prend la sortie 99A vers l’autoroute 16 qui mène directement au centre-ville historique. Pas plus compliqué que ça.


Dans notre cas, on n’avait pas dormi sur place. On s’était arrêtés que pour une petite escale de six heures, juste assez pour se dégourdir les jambes et prendre un bon repas au restaurant.


Tout au bout de l’autoroute 16, on débouche sur Montgomery Street. À deux pas de là, à l’intersection de Martin Luther King Jr et de Louisville Rd, il y a un visitor center avec un vaste stationnement. C’est là qu’on avait laissé le camion et la roulotte.


Savannah est une ville avec une ambiance chaleureuse et romantique et une destination qu’il faut assurément faire à pied. Le quartier historique est rempli d’espaces verts et de places publiques avec de beaux jardins, des bancs et des fontaines. C’est magnifique. On déambule d’un parc à l’autre sous les grands arbres matures.


Je me souviens notamment du Colonial Park Cemetery avec ses vieilles tombes du 17e et 18e siècles et ses parterres fleuris. Un des plus beaux cimetières que j’ai visités. Il y a aussi la fameuse fontaine du parc Forsyth, un endroit iconique!


Si vous aimez l’architecture, vous devez absolument vous arrêter à Savannah. On sent vraiment l’histoire coloniale américaine partout dans le centre-ville. Et l’autre avantage de Savannah, c’est sa cuisine. Il y a beaucoup d’excellents restaurants. On avait essayé le Public Kitchen and Bar sur Liberty Street et on avait vraiment bien mangé.



Washington DC


Un des meilleurs arguments pour vous convaincre de faire escale à Washington, c’est ceci : le camping du parc régional Louise F. Cosca, un vrai petit bijou à 30 minutes de la ville.


Plus précisément, le parc est situé à la périphérie de la ville de Clinton, au sud-ouest de Washington, près des installations de la Andrews Air Force Base. En excluant le bruit des avions de chasse, ce parc est parfait : petit et tranquille, très boisé et vraiment pas cher (23$US par nuit pour un emplacement avec deux services — et encore moins cher si vous êtes retraité-e!). On ne peut pas réserver, c’est premier arrivé, premier servi.



À Washington, on s’était concentrés dans le secteur gouvernemental, autour du National Mall. C’est dans cette zone du centre-ville qu’on peut voir la Maison-Blanche, le Capitole, le Lincoln Memorial, la bibliothèque du congrès, le National Monument, le fameux obélisque devant la Reflexion Pool —, et un paquet d’autres immeubles et musées.


Si vous voulez passer de l’autre côté du Potomac, il y a aussi l’Arlington National Cemetery, où reposent la plupart des soldats morts en mission. C’est là que se trouve notamment la tombe de John F. Kennedy et le Vietnam Monument, ce long mur de granite noir gravé du nom de ceux qui ont perdu la vie là-bas. C’est un très bel endroit qui invite au recueillement.


Autre petit conseil, la visite de la zone gouvernementale est très agréable le soir, quand le soleil est couché. De l’extrémité de la Reflexion Pool, on a une belle perspective du National Monument et du Capitole éclairés. Avec l’effet miroir de l’eau du bassin, c’est vraiment très beau.



Des chevaux sauvages sur la plage


Cette escale demande un petit détour de la 95, mais si vous avez le temps, c’est un endroit absolument unique : je parle ici du Assateague Island National Seashore.


Ce parc national est localisé à cheval sur la frontière entre la Virginie et le Maryland, sur une longue île barrière au sud d’Ocean City. Si vous vous trouvez dans la région de Washington, c’est un crochet d’un peu plus de deux heures à partir de la 95.


C’est possible de camper sur l’île : dans le parc national, dans le parc d’état du Maryland, ainsi que sur l’île voisine de Chincoteague. Dans tous les cas, mieux vaut réserver!


C’est une destination incroyable, d’une pure beauté : un paysage de plages de sable clair et de dunes. Et ce qui est vraiment très singulier, c’est que l’île est habitée, depuis trois siècles, par environ 150 chevaux sauvages! Ils vivent en petits groupes d’une dizaine d’individus. On nous demande de ne pas les approcher, au risque de recevoir un coup de sabot, mais ils ne sont pas farouches, ils sont habitués de vivre aux côtés des visiteurs et des campeurs. La preuve : lors de notre passage, on avait reçu cette belle visite.



Assateague Island est un endroit féérique, un lieu d’émerveillement, à mettre à votre itinéraire absolument. Apportez votre cœur d’enfant et… votre appareil photo.


Camper devant la grosse pomme


Vous avez sûrement déjà voulu vous arrêter à New York en remontant la 95, mais ne l’avez jamais fait parce que vous étiez en VR et que ça semblait trop compliqué. Vous ne le soupçonnez peut-être pas, mais il y a un endroit pour camper en face de Manhattan : le Liberty Harbor RV Park de Jersey City.


Jersey City est une ville riveraine du New Jersey, à l’est de Newark. Le « camping » est à la marina municipale, sur les rives du fleuve Hudson, devant la pointe sud de Manhattan. Il y a 50 emplacements. C’est un peu cher — 120$US — mais en comparaison aux prix des hôtels de Manhattan, ce n’est pas grand-chose, surtout en considérant l’avantage d’avoir son VR avec soi.


On peut voir la ville, la tour du One World Trade Center et la Statue de la Liberté à partir du camping. Le soir c’est vraiment très beau avec les tours brillantes de Manhattan. Mais à part ça, le décor est assez ordinaire, car ça reste un stationnement de VR dans une zone portuaire très urbaine.


L’intérêt n’est pas là. L’intérêt, c’est surtout la navette fluviale qui accoste au quai du Liberty Harbour, juste à côté du camping. Ce traversier se rend jusqu’au Pier 11, près de Wall Street, en seulement 15 minutes et pour la modique somme de 8 dollars. De là, vous avez le choix entre marcher, héler un taxi, prendre le métro ou faire comme nous et partir en trottinette et skate électriques.


New York est une ville tellement fascinante! L’effervescence, la créativité, la diversité! Vale et moi, on ne s’en lasse pas. Ce jour-là, on a parcouru la ville du sud au nord, jusqu’à Central Park, en passant par Times Square et Grand Central Station.


C’est sûr qu’il a 1001 choses à voir et à faire à New York : des musées, la zone de Ground Zero, les tours d’observations de Rockerfeller Center et de l’Empire State Building, les grands magasins, etc. Mais cette fois-là, on a préféré rester dehors et explorer, parcourir les rues et les pistes cyclables en se laissant guider par l’inspiration du moment.


On a mangé un hot-dog devant le spectacle des publicités sur Times Square — un must! —, on a fait le tour complet de Central Park et on s’est laissé griser par l’énergie et la démesure de cette ville. Comme me disaient Vale et ma mère toutes les 10 minutes : « Wow, c’est tellement beau! ».


Après Jekyll Island, Savannah, Washington et Assateague Island, New York a été une dernière escale excitante et rassasiante lors de notre passage en 2019. On a franchi les sept heures qui nous séparaient du Québec avec l’impression d’en avoir vraiment profité.


Plaisir, découvertes et émerveillement, c’est ce que je vous souhaite pour votre voyage de retour du Sunshine State cette année. Prenez le temps d’en profiter jusqu’au bout et bonne route!


 

Des assurances pour tous vos besoins

Assurancia est le commanditaire du blogue PRÊTS pour la route! On vous invite à encourager les entreprises d'ici qui nous supportent dans nos aventures! Merci Assurancia!


 


3 291 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout